Radar Technologique

Radar technologique N°6 

La croisssance de votre entreprise dans une économie numérique 

Ceci est un extrait du Radar technologique N°6, pour la version complète cliquez ici.

Un constat s’impose: il faudra à tout prix privilégier ces deux approches en matière de sortie de crise afin de saisir adéquatement les occasions offertes par les données numériques, désormais les pierres angulaires de notre économie.

Si la mondialisation de l’économie depuis quelques décennies a été prise en considération dans les modèles d’affaires de nos entreprises, l’accélération du rythme des changements au cours des dernières années a déstabilisé les marchés où ces organisations évoluent. Les technologies numériques comme éléments perturbateurs viennent immédiatement à l’esprit. Cependant, l’année 2020 aura démontré que certains facteurs externes incontrôlables, notamment la pandémie de COVID-19, peuvent exercer une forte pression sur des écosystèmes fragiles, ce quipeut conduire à des situations économiquement précaires. Les technologies numériques offrent alors d’immenses possibilités pour accroître l’agilité des entreprises.

Dans un sondage mené par la firme Léger Marketing pour le compte exclusif de Talsom , on remarqueun écart de 10 points de pourcentage avant et aprèsla pandémie de COVID-19 en ce qui a trait à la perception qu’ont les entreprises à propos de leur maturité numérique par rapport à celle de leurs concurrents dans un même secteur d’activité. On peut en conclure qu’une partie denos entreprises (de 1 % à 10 % du total) font partie ou biendu segment où on espère que cette crise change l’ordre des choses, ou bien du segment des « innovateurs, des rêveurset des créateurs » (possiblement 10 % du total), selon Jacques Nanteli, professeur émérite à HEC Montréal,qui a proposé cette analyse dans un document intitulé« Une réflexion prospective sur ce que 2021 nous réserve ». En ce qui concerne les autres entreprises (80 % du total), il est désormais crucial qu’elles s’interrogent quant à la position qu’elles voudront occuper après la pandémie dans un contexte radicalement différent.

L’écart – appelé « dette transformationnelle » dans l’édition précédente du Radar technologique – entre l’état actuel d’une entreprise et l’état organisationnel qui lui permettrait de profiter de ce nouveau contexte doit être comblé en faisant évoluer son modèle d’affaires. Il lui faut dès lors accorder une attention particulière au volet numériquede l’économie au moyen du modèle d’affaires numérique. Les modèles dominants à venir auront réussi à s’intégrer autant que possible à leur propre écosystème : ce serontles « producteurs modulaires » et les « moteurs de l’éco-système ». Un constat s’impose donc : il faudra à tout prix privilégier ces deux approches en matière de sortie de crise afin de saisir adéquatement les occasions offertes parles données numériques, désormais les pierres angulairesde notre économie.

Lire la suite: télécharger le document complet ici.

Publié le August 12, 2021